Vahid Halilhodžić : « Algérie meilleur souvenir de mon vie »




Il est entré dans l’Histoire du football algérien l’été dernier au Brésil, en devenant le premier sélectionneur à faire sortie l’Algérie des poules, pour sa 4ème participation en Coupe du Monde. Arrivé en poste en 2011, au sortir d’une défaite humiliante (4-0) face au voisin marocain, le bosnien aura remis sur pieds une équipe que l’on disait au fond du trou. 3 ans plus tard, il paradera en héros dans les rues d’Alger. Aujourd’hui pressenti pour prendre en main les « Blue Samurai » du Japon, Vahid Halilhodžić se livre pour la première fois au Compétiteur.

Bonjour M. Vahid, quel plaisir de vous retrouver !
Bonjour, Vahid aussi content de voir vous.

Vous êtes aujourd’hui sans club, comment passez-vous le temps ?
Vahid retourner en Bosnie pour profiter vacances et entraîner tirer kalachnikov dans jardin pour détendre.

Vahid, nous ne reviendrons pas sur votre carrière, tout le monde la connaît. Racontez-nous plutôt votre arrivée en Algérie …
Vahid arriver en Algérie en 2011. Quand Vahid a vu équipe, je presque avoir envie prendre bateau harraga et revenir en France à la nage. Bougherra même pas capable courir 100m en 15 secondes, Karim Ziani plus concentré sur pot de gel que entraînement, Boudebouz fumer chicha dans son chambre … catastrophe.

Vous avez une image d’un homme très dur, pourtant durant votre passage en Algérie on vous a vu danser, rire et même pleurer …
Vahid être humain comme tout le monde. Après match contre Allemagne Vahid pleurer première fois depuis 1983. Finale Coupe de France perdue avec Nantes. Souvenir triste pour Vahid.

Vous avez évoqué votre pire souvenir dans le football … peut-on dire que cette Coupe du Monde avec l’Algérie restera le meilleur ?
Oui, Coupe du Monde avec Algérie meilleur souvenir de mon vie. Même si journalistes critiquer Vahid.

Que pensez-vous de « l’affaire Fekir » qui se retrouve au coeur d’une lutte entre la FAF et la FFF ?
Affaire Fekir pas arriver avec Vahid, Vahid attraper Fekir par les oreilles et tirer Fekir à Sidi Moussa pour faire 50 tours de terrain.

Certaines médias vous annoncent au Japon pour prendre le poste de sélectionneur national.
Oui Vahid en contact avec fédération japonais pour devenir entraîneur. Japonais sérieux, travailler dur, pas comme Slimani ou Djabou qui font grasse matinée jusqu’à 16h pendant mois Ramadan.

Merci beaucoup Coach Vahid.
Vahid remercie vous.




Joueur(s) :

Réagir à cet article

Votre adresse email ne sera pas publiée sur le site.