Raïs M’Bolhi : « J’attends toujours que Mouloud Achour me rembourse le resto »




Sa parole est rare. L’homme est discret. Vêtu d’un qamis blanc, sapé comme jamais, le gardien de l’Équipe Nationale Raïs M’Bolhi nous a ouvert les portes de son domicile à Antalya. Au menu : foot, religion et argent.

Raïs, bonjour.
As Salam Alaykoum.

Tu es plutôt discret dans les médias, ta dernière interview c’était pour Clique. Explique-nous.
Oui c’est vrai, même j’aime pas trop ça tu vois, là j’ai vu que vous étiez un journal sérieux donc j’ai accepté, mais les interviews tout ça c’est pas trop mon truc. Même Clique je regrette un peu d’avoir participé …

Pourquoi donc ?
L’interview était très bien, par contre Mouloud, espèce d’escroc, j’attends toujours que tu me rembourses le resto, en plus t’en a pris pour 56€ de bouffe, même Bougherra mange pas autant mon frère !  En plus c’est un peu la hass (« la misère » en français, NDLR) en ce moment, là je me nourris essentiellement de kebab, heureusement c’est pas cher ici …

Tu as des problèmes d’argent ?
Grave ! À Philadelphie j’étais même obligé de faire figurant dans des clips de rap pour gagner ma vie, des fois même je faisais des concerts en me faisant passer pour un Ken Ring, un rappeur suédois. Ah c’est une galère frère … ici c’est encore pire, c’est Eto’o qui touche les salaires de tous les joueurs et ensuite il les reverse comme bon lui semble.

Tu viens de parler de Eto’o, qu’est-ce que ça fait de jouer avec lui ?
À vrai dire je sais pas trop, je l’ai encore jamais vu.

Sérieux ?
Oui oui, le mec s’entraîne même pas avec nous, il arrive 10 minutes avant le coup d’envoi des matchs et il repart tout de suite après, et vu qu’il joue à l’opposé du terrain, j’ai encore jamais pu échanger avec lui. Même à la mi-temps, on n’a pas le droit de lui parler, il dit qu’on a jamais été de grands joueurs.

Passons maintenant à des questions plus personnelles … beaucoup de gens en Algérie ont parlé de tes tatouages, erreur de jeunesse ?
En fait c’est un truc con … j’avais 17 ans, on était en Équipe de France de jeunes, bon déjà le fait d’avoir joué avec la France c’était une erreur, mais la plus grosse erreur ça a été de dormir dans la même chambre que Medjani. Ce type c’est un malade, il a attrapé une aiguille et il a commencé à me tatouer durant mon sommeil. Heureusement que je me suis réveillé avant de ressembler à Rick Ross. Mais je lui en veux pas, il s’est rangé dans l’Islam lui aussi.

La religion c’est important dans ta vie ?
Bien sûr, je pense que c’est grâce à ma foi que je me suis accroché durant tous ces moments difficiles. Regarde un mec comme Ghezzal … lui il est foutu, ça se voit. Je voulais pas finir comme lui.

Tu sais qu’avec ta barbe, tes photos avec une kalashnikov, tu risques d’être fiché par le FBI …
Je sais, c’est pour ça que j’ai quitté les States pour venir jouer dans un pays musulman, j’ai fait ma hijra en quelque sorte.

Une question qui devrait intéresser nos lectrices : es-tu marié ?
Oui, j’ai même une fille qui est née l’année dernière.

Ok, maintenant que plus aucune fille ne nous lit, t’es plutôt FIFA ou PES ?
Y a pas l’Algérie dans FIFA, donc PES par défaut, même si dans le jeu je m’appelle Ertolin et qu’ils m’ont foutu la même gueule que Pius N’Diefi.

Chaouchi nous avait sorti le coup du foulard, Asselah la roulette … et toi, qu’est-ce que tu nous réserves ?
Je ne sais peut-être pas faire ce qu’ils ont fait, mais moi au moins, je sais comment arrêter des balles.

Merci de nous avoir accordé cette interview Raïs.




Joueur(s) :

Réagir à cet article

Votre adresse email ne sera pas publiée sur le site.