Daniel Brückner passe aux aveux : « J’ai menti, je ne suis pas algérien »




La plupart des fans assidus du football algérien ont sans doute entendu son nom au moins une fois : Daniel Brückner, ce joueur allemand qui a toujours clamé haut et fort ses origines algériennes, a décidé de se confier au Compétiteur.

Daniel, vous avez souhaité nous parler de quelque chose de très important …
Oui, en effet. J’ai 34 ans aujourd’hui, et depuis maintenant quasiment 7 ans, je vis dans le mensonge. Je n’en peux plus, il est temps de dire la vérité à vos lecteurs.

Expliquez-nous !
Eh bien, en réalité, je ne suis pas, et je n’ai jamais été algérien, j’ai menti depuis le début ! Je suis un pur allemand, toute ma famille est allemande, seul mon arrière-grand-père est d’origine autrichienne. Voilà, il fallait que ça sorte pour soulager ma conscience !

Vraiment ? Mais le serre-poignet de l’Algérie, les interviews que vous aviez donné, tout cela était donc faux ?
Absolument ! J’en ai honte bien entendu, et je m’excuse auprès des supporters algériens qui auraient rêvé de me voir porter le maillot des Fennecs.

C’est fou ! Comment cette idée vous est-elle venue alors ? 
Je savais que je n’avais aucune chance d’être appelé avec la Mannschaft, et cela me mettait en colère car certains joueurs africains en 2.Bundesliga allaient la disputer avec leur sélection. J’avais remarqué que la plupart d’entre eux portaient un serre-poignet aux couleurs de leur pays. Un jour, nous avions affronté Mönchengladbach en Coupe. J’en ai profité pour voler le serre-poignet Karim Matmour, et donc à partir de là de créer une histoire, comme quoi j’étais d’origine algérienne de par mon père …

Avez-vous déjà été approché par la fédération algérienne ?
Non, jamais. Pourtant cela a fonctionné pour d’autres joueurs, mais pas pour moi ! Allez comprendre pourquoi. Mais je pense que c’est à cause de la Coupe du Monde 82, on voulait me le faire payer, j’étais en quelque sorte un bouc émissaire.

Peut-être aussi parce que vous n’étiez pas algérien ?
Oui aussi.

Du coup, lors du match Algérie – Allemagne de 2014, quelle équipe aviez-vous supporté ?
L’Allemagne bien entendu. En réalité je ne connais absolument rien de l’Algérie, je saurais à peine la placer sur une carte.

Merci beaucoup Daniel.




Réagir à cet article

Votre adresse email ne sera pas publiée sur le site.