Carl Medjani : « Oui, j’ai été adhérent au Front National »




Depuis qu’il a résilié son contrat avec Trabzonspor, Carl Medjani est revenu en France le temps de trouver un nouveau club. C’est à Valenciennes, où il a joué quelques mois, qu’un de nos journalistes (qui vit probablement ses dernières heures dans le Nord de la France) l’a retrouvé et a pu lui poser quelques questions.

Carl, comment vas-tu ?
Très bien, je suis sans club actuellement et à la recherche d’un nouveau challenge pour me relancer.

Tu es revenu en France, as-tu des contacts en Ligue 1 ?
Pas vraiment, il faut dire qu’avec ce qui se passe en ce moment, ça va être un peu difficile trouver un club en France, surtout quand tu es musulman …

Tu fais sans doute allusion aux attentats de novembre …
Non, pas du tout. Je parle des élections régionales. Marine Le Pen a fait 40% au premier tour dans la région.

Je comprends mieux ! Que penses-tu de tout cela ?
Je pense que c’est terrible ce qui se passe. Les gens ne connaissent pas le vrai visage du FN. Moi je peux vous en parler. D’ailleurs j’ai une petite confession à vous faire …

Quoi donc ?
Durant ma jeunesse, j’ai adhéré au Front National. Je faisais partie d’un groupe d’extrême droite proche du mouvement skinhead. Ça duré quelques années, jusqu’au jour où ils ont découvert que j’étais rebeu. Désormais, les crânes rasés, les blousons noirs, les tatouages, c’est fini.

carl medjani 2

Étonnant ! Vas-tu aller voter ce dimanche alors ?
Non, les élections françaises ne m’intéressent plus, la dernière personne pour laquelle j’ai voté c’est Bouteflika.




Joueur(s) :

Réagir à cet article

Votre adresse email ne sera pas publiée sur le site.