Vers une déchéance de nationalité pour Karim Benzema ?




C’est peut-être l’affaire de trop pour Karim Benzema. Alors qu’il est toujours mis en examen dans l’affaire dite de la « sextape » (Starfoullah), le journal français Libération nous apprend dans sa Une que le nom de madrilène est également cité dans une histoire de blanchiment d’argent et de trafic de stupéfiants. Pas étonnant pour un arabe, certes, mais cette information vient une fois de plus écorner l’image de Benzema, dont l’opinion publique semble ne plus vouloir de sa présence en Équipe de France …

Pire encore, les politiques s’en mêlent, à l’instar du Premier Ministre Manuel Valls. Dans le même temps au Sénat, l’inscription de l’état d’urgence dans la constitution est en débat. Parmi les mesures prévues, la très contestée déchéance de nationalité pour les auteurs d’actes terroristes. Manuel Valls souhaiterait se servir de cette loi et élargir son champ d’action à toute personne condamnée et qui ne respecterait pas les valeurs de la République. Ce qui semble être le cas de Karim Benzema, qui refuse de chanter la marseillaise, préférant les couplets de son ami et rappeur Booba.

Cela réglerait ainsi la question de sa « sélectionnabilité » chez les Bleus. Déchu de sa nationalité française, à la Rachid Nekkaz, il pourra alors défendre les couleurs algériennes, comme il le souhaitait depuis le début.




Joueur(s) :

4 commentaires

  1. il serait bien mieux en Algérie! et j’espère vraiment qu’il s’y rendra… la France c’est perd un Grand Footballeur sans Karim… Anelka avait raison: ce sont tous des enfoirés de merde…

    Répondre
  2. RACISTE.RACISTE.RACISTE.RACISTE.RACISTE. Vous êtes les vrais terroristes par vos propos;ce qu’on voit ailleurs est là n’est que le résultat de votre politique hypocrite d’immigration .

    Répondre

Réagir à cet article

Votre adresse email ne sera pas publiée sur le site.