Antoine Griezmann : « Je ne suis pas raciste, j’adore le poulet »




C’est une polémique que l’on n’avait pas vu venir : la star du football français Antoine Griezmann a déclenché de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux hier soir, parfois virulentes. La raison ? Une photo postée sur Twitter (supprimée depuis), où l’on voit le joueur de l’Atlético Madrid, sans doute khabate, déguisé en basketteur américain.

Problème : Griezmann s’est maquillé en noir avec une perruque afro, ce qu’on appelle communément un « blackface », et c’est raciste. En effet, cela nous renvoie aux heures les plus sombres de l’Histoire, ce qu’Antoine Griezmann, avec 2 g/L d’alcool dans le sang, semblait en toute honnêteté ignorer.

Il a dans un premier temps tenter de désamorcer la situation en tweetait un « calmos les amigos ;) », avant de supprimer la photo au cœur du scandale. Mais c’était déjà trop tard, internet s’est emparé de l’affaire, et il n’en fallait pas plus pour le hashtag #Griezmann se retrouve en tête des tendances en France.

Il postera un tweet d’excuses quelques minutes plus tard :

Sans doute pas suffisant pour faire retomber la tension, les médias ayant relayé l’affaire lui donnant une portée encore plus importante que sur les réseaux sociaux.

Antoine Griezmann se devait donc de réagir, et faire taire les accusations de racisme. C’est pourquoi nous l’avons contacté dans l’après-midi pour recueillir ses impressions. Alors, Griezmann, raciste, pas raciste ? L’accusé répond :

« Évidemment que non, je ne suis pas raciste ! Je me suis maquillé en noir car j’avais enfilé un maillot des Harlem Globetrotters et que la plupart des joueurs de cette équipe sont noirs, c’est tout ! Je ne savais pas l’histoire qu’il y avait derrière le blackface, sinon vous vous doutez bien que je ne l’aurais jamais fait. C’est stupide, d’autant plus que mon meilleur ami en Équipe de France, Paul Pogba est black, puis j’adore le basket, le rap et le poulet, donc c’est genre juste impossible que je sois raciste quoi ! ».

Fin de la polémique donc ?




Réagir à cet article

Votre adresse email ne sera pas publiée sur le site.