Aléas du direct : Le Ballon d'Or devait revenir à Ribéry ! – Le Compétiteur

Aléas du direct : Le Ballon d’Or devait revenir à Ribéry !




C’est un terrible imbroglio dont la FIFA se serait bien passée. Après des révélations de sélectionneurs sur d’éventuels votes truqués pour l’élection du Ballon d’Or 2013, nous apprenons ce matin que le lauréat du trophée récompensant le meilleur joueur de l’année civile devait être remis au français Franck Ribéry !

Mauvaise enveloppe
L’information risque de faire grand bruit, et de relancer une nouvelle fois les débats concernant les modalités d’attribution du trophée, depuis que la reprise du trophée par la FIFA en 2010. Selon un membre du comité exécutif de la FIFA (qui a souhaité garder l’anonymat), présent lors de la cérémonie de remise du Ballon d’Or 2013 à Zurich (Suisse), le milieu du Bayern Munich, élu Joueur Européen de l’année en Juillet, auteur d’une saison grandiose avec son club, et grand artisan de la qualification des Bleus au Brésil, serait en réalité arrivé en tête du vote effectué par des journalistes, sélectionneurs et capitaines des pays membres de la FIFA. Mais, comme l’explique notre témoin, « il y a eu un problème lors de la cérémonie. La personne chargée de mettre le nom du gagnant dans l’enveloppe a fait preuve de négligence et a tout simplement inséré le mauvais bulletin dans l’enveloppe. Sepp Blatter était fou de rage après la cérémonie. Mais d’un côté, cette erreur l’arrangeait un peu, suite à ses propos sur Cristiano ».
De là à croire que « l’erreur » était volontaire ? « Je ne pense pas » répond le témoin. « Sepp Blatter était la seule personne qui souhaitait un sacre de Cristiano, et il était sur le scène lorsque le bulletin a été glissé dans l’enveloppe. À la FIFA, on préfère Messi c’est bien connu. Seul Jérôme Valcke (secrétaire général de la FIFA, NDLR) souhaitait voir Ribéry remporter le Ballon d’Or, solidarité nationale oblige ».

Malaise chez la FIFA
Que faire donc ? Fallait-il interrompre la cérémonie, suivie par des millions de téléspectateurs à travers le monde ? Notre témoin, toujours : « Cela aurait été la pire erreur que nous puissions faire ! La FIFA a assez perdu en crédibilité comme ça. Cette erreur est regrettable, certes, mais ce sont les aléas du direct. Et puis vous savez, de toute façon, le Ballon d’Or ne vaut plus grand chose aujourd’hui ».

Fernanda Lima n’y est pour rien
Alors, comment expliquer cette incroyable erreur ? Contactée par nos soins, Fernanda Lima, l’animatrice brésilienne de la cérémonie, nie catégoriquement avoir distrait la personne chargée de remplir l’enveloppe. Quoiqu’il en soit, voici un nouveau scandale qui risque d’écorner une fois de plus l’image de l’instance du football mondial.




Les commentaires sont fermés.