Stambouli déçu par sa non-sélection




La liste des 25 Djamel Belmadi pour affronter le Togo est tombée hier. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle recèle pas mal de surprises.

Quelques absences, quelques retours et quelques petits nouveaux, le sélectionneur a innové pour cette convocation (ou bien peut-être coche-t-il des noms au hasard sur une liste ? Le mystère reste entier).

Une absence en particulier aura en tout cas attiré l’attention : il s’agit bien entendu de celle du milieu de terrain algérien passé par Tottenham et évoluant désormais du côté de Schalke 04 en Bundesliga, actuellement à la peine en championnat. Vous l’aurez compris, c’est bien de Benjamin Stambouli dont il est question.

On pensait pourtant la sélection de Stambouli acquise, toutes les informations provenant de sources plus ou moins sérieuses ces derniers jours abondant dans ce sens. Mais il n’en sera rien. Comment expliquer ce volte-face ?

Du côté du clan Stambouli, l’incompréhension est totale et la déception est grande, comme le prouvent ces propos de Benjamin rapportés par la presse allemande :

« Je ne comprends pas, j’ai fait toutes les démarches nécessaires, j’ai obtenu mon 12S, j’ai fait la queue pendant 6 heures au consulat d’Algérie à Marseille, j’ai appris à compter jusqu’à 5 en arabe, et au final je vois que je ne suis pas convoqué … évidemment que je suis déçu. Mais bon, marliche … c’est le mektoub comme on dit ».

Du côté du papa, Henri Stambouli, on regrette également cette décision :

« J’aurais aimé voir mon fils porter le maillot de mon pays, l’Algérie … mais bon visiblement pour jouer avec les Fennecs il vaut mieux porter un prénom qui fasse plus local … j’appelle ça de la discrimination tout simplement ».

Du côté de la fédération, on assure que la porte n’est pas fermée aux binationaux, et que Benjamin pourrait être de la prochaine liste, accompagné d’autres renforts tels que Maxime Lopez, le joueur de l’OM.




Réagir à cet article

Votre adresse email ne sera pas publiée sur le site.