Saphir Taïder : « Je n’ai peut-être aucun talent footballistique, mais au moins les beurettes me kiffent »




Après avoir connu un été difficile, où il aura été mis à la porte par l’Inter Milan, puis par Southampton, critiqué par une partie des supporters algériens lui reprochant sa trop faible influence sur le jeu de l’Équipe Nationale, Saphir Taïder se montre néanmoins réaliste. Il reconnaît lui-même qu’il ne possède que « très peu de talent, voire aucun sur le plan footballistique », mais qu’en revanche, rares sont les joueurs pouvant rivaliser avec lui au concours du rond de fumée de chicha. « Seul Ryad (Boudebouz) a fait mieux que moi »concède-t-il, avant d’ajouter que c’est son petit secret pour faire craquer les femmes.

« Regardez des mecs comme Slimani ou Djabou par exemple, ils ont beau marquer 2 buts en Coupe du Monde, ils sauront jamais faire mieux que s’enfiler une boite de chemma dans la bouche. Moi je suis un esthète du narguilé, c’est pour ça que les beurettes me kiffent ».




Joueur(s) :

Réagir à cet article

Votre adresse email ne sera pas publiée sur le site.