La pelouse du stade d’Addis-Abeba est également un terrain agricole




Suite au match nul arraché par l’Équipe Nationale en Éthiopie (3-3), bon nombre d’observateurs ont souligné l’état désastreux de la pelouse du stade d’Addis-Abeba, la capitale éthiopienne, qui contenait moins d’herbe qu’un joint de Bob Marley.

En réalité, il y a une raison à la piètre qualité de la surface de jeu. L’Éthiopie ayant connu plusieurs épisodes de famine ces dernières années, il a été décidé d’augmenter la capacité des surfaces cultivables dans le pays. C’est pourquoi le terrain du stade a été réquisitionné et est également utilisé en tant que terrain agricole, qui permet à plusieurs millions d’éthiopiens de bénéficier de la culture de pommes de terre, betteraves et manioc tout au long de l’année.

À noter que le stade su 5-Juillet d’Alger a également été utilisé de la même manière par le passé, comme en témoignent ces images :

5 juillet




3 commentaires

  1. Algerians are home ground men. when they go to other African countries they whipped like little boys. If Algerians continue to complain about other African countries field, then it is time to leave Africa, s nce you are not African in the beginning.

    Répondre
  2. This is an absolute disgrace. The pitch is equal for both teams and we were outplayed by the Ethiopian team. Don’t cover up yr asses before yr ass is kicked by another big team sooner than later.

    Répondre

Réagir à cet article

Votre adresse email ne sera pas publiée sur le site.