La FAF demande la déchéance de la nationalité française pour les footballeurs bi-nationaux




C’est aujourd’hui que le Président de la République française, M. François Hollande a annoncé dans son projet de loi vouloir inscrire la déchéance de la nationalité française pour les français bi-nationaux auteurs d’actes liés au terrorisme dans la Constitution. Un projet ambitieux en somme, qui a fait grincer des dents certaines voix en France, mais aussi en Algérie, où l’ancien candidat à la présidentielle et playboy, le seul algérien aux cheveux lisses, Rachid Nekkaz a déclaré vouloir protester contre cette décision.

Mais certains comptent bien profiter de cette situation pour en tirer quelques avantages. C’est le cas de la Fédération Algérienne de Football, qui n’a pas manqué de saluer cette décision et a même incité le gouvernement français à aller plus loin dans l’action.  Par le biais d’un communiqué publié sur son tout nouveau site web, la FAF a demandé que la mesure « ne soit pas appliquée seulement aux terroristes bi-nationaux », mais également « aux footballeurs, et plus globalement à tous les sportifs professionnels français possédant une double nationalité ». Un moyen simple et efficace qui permettrait à l’avenir à notre sélection de bénéficier de l’apport de tous les jeunes franco-algériens, sans que ceux-ci n’aient à se livrer à un choix cornélien quant à leur nationalité sportive.

Cette demande semble en tout cas juste et applicable, seul problème désormais pour nos amis français, parvenir à constituer une équipe pour l’Euro en France sans bi-nationaux, et demeurer plus compétitifs que le Nicaragua ou le Cambodge.




Réagir à cet article

Votre adresse email ne sera pas publiée sur le site.