Gourcuff a demandé à Bouteflika de fermer Le Compétiteur




L’ambiance en salle de presse après le match Algérie – Sénégal était extrêmement tendue. Malgré la victoire des Fennecs (1-0 but de Brahimi), un véritable échange de tirs a eu lieu entre le sélectionneur Christian Gourcuff et les journalistes présents. Parmi eux, un de nos journalistes, ayant reproché le manque de professionnalisme du coach Breton (et fait des allusions douteuses quant aux orientations sexuelles de son fils), a été violemment pris à partie par Gourcuff. Le point de non retour semble atteint.

En quittant la salle, Christian Gourcuff a lancé envers notre journaliste « ça ne se passera pas comme ça, wAllah » avant de claquer la porte.

Et le sélectionneur a dit vrai, puisque le lendemain matin, nous recevons un courrier, signé du Ministre de la Propagande, et du Président de la République en personne, son Altesse Abdelaziz Bouteflika, disant explicitement de « cesser de critiquer le travail effectué par le sélectionneur national » et de « fermer nos gueules », sous peine de fermeture administrative. Vu le climat actuel, nous nous devons donc d’obéir.




Joueur(s) :

Réagir à cet article

Votre adresse email ne sera pas publiée sur le site.