Belmadi sur le départ, Bruno Génésio favori pour lui succéder




Des turbulences en vue au sommet du football algérien. Depuis quelques jours, des rumeurs émanant de sources crédibles annoncent la démission à venir du président de la FAF, Kheïreddine Zetchi, en désaccord avec le pouvoir.

Une décision inattendue, mais qui semble bien se confirmer, tant les dissensions entre les deux camps sont fortes, notamment depuis la finale de la CAN remportée par l’Algérie. Il est vrai que malgré un début de mandat marqué par des échecs successifs (Alcaraz, Madjer), Zetchi aura eu le flair, pour sa « dernière chance », de faire revenir au pays Djamel Belmadi, un choix réclamé par une bonne partie du public algérien, et qui s’est avéré payant.

Si le départ de Zetchi s’avère quasiment acquis, se pose la question désormais du destin de Djamel Belmadi à la tête de l’EN. Il se murmure que le technicien franco-algérien songe lui aussi à un départ, lui qui n’apprécie que très peu le désordre.

Une situation anticipée par la fédération, qui aurait déjà multiplié les contacts avec des coachs étrangers. Un nom revient avec insistance : celui de Bruno Génésio, ancien entraîneur de l’Olympique Lyonnais. Âgé de 52 ans, il a notamment emmené l’OL en demi-finale de la Ligue Europa en 2017. Il a également la réputation d’apprécier les joueurs algériens, c’est notamment lui qui lança Houssem Aouar dans le grand bain. Sa nomination devrait par ailleurs inciter Aouar à rejoindre les Fennecs.

Surnommé « Pep » par ses admirateurs (en référence à Pep Guardiola, qu’il a par ailleurs battu cette saison en Ligue des Champions), fin tacticien, homme au sang chaud (on l’a notamment vu se battre en sortie de boîte face à des individus ayant insulté sa fille), réputé pour ses « punchlines » en conférence de presse, on peut s’attendre à un nouveau bon client pour nos confrères journalistes algériens.




Joueur(s) : ,,

Réagir à cet article

Votre adresse email ne sera pas publiée sur le site.