5 bonnes raisons pour Fekir de choisir la France




Suite à l’article publié sur France Football « 5 bonnes raisons pour Fekir de choisir l’Algérie » (un journal français incitant un joueur à jouer pour un autre pays, on aura tout vu), nous avons imaginé 5 raisons qui pourrait a contrario pousser Nabil Fekir à opter pour la tunique bleue.

L’Euro 2016 et les vraies pelouses
La France, qualifiée d’office pour l’Euro 2016, jouera des matchs amicaux pendant les 18 prochains mois. Des rencontres de prestiges sont prévues notamment face au Brésil, le Portugal ou l’Allemagne. Une différence notable avec Les Verts, qui ne savent toujours pas dans quel pays sera jouée la prochaine CAN. Nabil Fekir a donc le choix entre les pelouses du Stade de France, du Parc des Princes ou du Stade Vélodrome d’un côte, et celles de Ouagadougou, Kinshasa et N’Djaména de l’autre.

L’étiquette du nouveau Zidane
On peut l’imaginer : une première convocation face au Brésil, un doublé, et la Une de toute la presse sportive le lendemain. Voici le destin qui attend Nabil s’il venait à choisir les champions du monde 98. Bien des joueurs sont passés par ce statut avant lui, de Mourad Meghni au fils Gourcuff, en passant par Samir Nasri, Camel Meriem, Marvin Martin ou bien encore Julien Faubert, avec plus ou moins de réussite. Ce sera toujours mieux que la presse sportive algérienne, qui lui demandera sans doute s’il préfère rompre le jeûne avec du lait ou du l’ben.

Les sifflets après une défaite au Stade de France
Contrairement au Stade Tchaker où l’Algérie est invincible, le Stade de France n’est pas une forteresse imprenable pour l’Équipe de France, et il arrive parfois qu’elle s’incline devant son public. Les joueurs sont alors raccompagnés aux vestiaires par les sifflets du public, et les critiques des journalistes sportifs, qui n’hésitent pas à qualifier les joueurs de « jeunes racailles de banlieue » et pointer du doigt la montée de l’islamisme au sein de l’équipe. Cependant, l’Algérie perdra bien un jour ou l’autre un match à domicile, et ce ne sont pas des sifflets qui fuseront des tribunes, mais bien des sièges ou des parpaings.

La 4G
C’est devenu à la mode ces derniers temps, les selfies d’après match dans les vestiaires où l’on voit les joueurs tirer d’affreuses grimaces. Ce n’est sans doute pas avec le forfait Ooredoo 50DA que Nabil Fekir pourra tweeter après le match.

Cette Équipe de France manque sacrément d’arabes
Oui, il faut l’avouer. À une époque relativement récente, on pouvait voir sur le terrain une Équipe de France composée de joueurs tels que Adil Rami, Younes Kaboul, Hatem Ben Arfa, Samir Nasri et Karim Benzema. Aujourd’hui, seul l’attaquant du Real Madrid est encore convoqué, et ça commence franchement à sentir de moins en moins le tajine dans le vestiaire bleu. Depuis 2010, tous les jeunes franco-algériens optent systématiquement pour leur pays d’origine. Il est temps que cela cesse.




Joueur(s) : ,,

Réagir à cet article

Votre adresse email ne sera pas publiée sur le site.