Violence dans les stades algériens : l’ONU va envoyer les casques bleus




La saison 2016-2017 de la Ligue 1 Mobilis vient à peine de redémarrer qu’encore une fois, le spectre de la violence plane à nouveau sur les stades algériens. Plusieurs incidents ont été relevés durant la 1ère journée. La 2ème journée est repartie sur les mêmes bases puisque des affrontements ont éclaté au sein de l’enceinte du 5-Juillet. Ajoutez à cela l’idée ingénieuse de supprimer la présence policière dans les stades au profit de stadiers rapidement dépassés, et vous obtenez un cocktail explosif.

Un problème récurrent qui va de mal en pis, d’année en année. Il y a quelques années de cela, l’expert en sécurité Abdelkader Secteur abordait le sujet au cours d’une réunion interministérielle :

À ce rythme-là, rien ne nous met à l’abri d’un nouveau drame comme celui qui a frappé le malheureux Ebossé.

C’est pourquoi, face à l’incompétence des autorités algériennes, l’Organisation des Nations Unies a décidé, au cours d’une assemblée extraordinaire en fin d’après-midi, d’adopter une résolution permettant l’envoi des casques bleus afin d’assurer la sécurité des joueurs et supporters durant les rencontres de championnat algérien.

La résolution a été adoptée à l’unanimité, y compris par la Russie, dont les supporters sont coutumiers des actes de violences, l’ambassadeur du Kremlin estimant que « wAllah c’est abusé là ». Reste encore à savoir si la mesure sera efficace, les casques bleus pouvant être amenés à affronter des supporters bien mieux armés qu’eux.

 




Réagir à cet article

Votre adresse email ne sera pas publiée sur le site.