Khaled Lemmouchia a tenté de se faire passer pour un brésilien




S’il y avait une école de l’escroquerie, Khaled Lemmouchia serait major de sa promotion. En effet, une histoire complètement insolite qui concerne l’ex-Fennec est tombé dans les oreilles du Compétiteur. Récit.

Sur ce mercato hivernal, les clubs chinois ont decidé de piller beaucoup de clubs européens en proposant des offres surréalistes à leurs cracks (essentiellement des brésiliens). Ce qui a donné des idées à Lemmouchia qui était à deux doigts de réussir un véritable coup d’escroc. Via son agent, il s’est lui même proposé au club de Jiangsu Suning (le club qui a offert 12 millions par ans au jeune Teixera) en se faisant passer pour un brésilien !

Seule l’apparence ne posait pas de soucis, étant donné que les brésiliens ressemblent beaucoup aux algériens. Mais pour que ce soit crédible, le joueur et son agent ont envoyés au club une dizaine de faux documents avec un changement d’identité et de l’historique de sa carrière complètement modifié. Nos amis asiatiques, tout de suite séduits par l’idée de ramener « Filipe Lãomoushillia », ancien joueur de Botafogo, Fluminense et Santos n’ont pas mis beaucoup de temps à lui offrir un contrat avec un salaire mensuel de 500 000 euros.

Seulement, le plan était trop facile pour que ça marche. Alors que le brésilien (mechi d’origine) était dans l’avion direction la Chine, l’affaire a capoté à cause d’une recherche Google. Le Community Manager du club, cherchant une belle photo pour le montage de bienvenue a découvert qu’en réalité Filipe Lãomoushillia n’existait pas et que le moteur de recherche lui proposait l’orthographe « Lemmouchia ». En deux-trois clic, le club a compris l’escroquerie et a demandé à notre Khaled national de retourner dans son pays, le contrat étant annulé. Triste fin pour le joueur qui a failli avoir le jackpot.




Réagir à cet article

Votre adresse email ne sera pas publiée sur le site.