Lancement de la saison 2016 du championnat de combat de mouton




Alors que le championnat de football a repris ses droits depuis 2 semaines, émaillé par des actes de violence, c’est un autre championnat qui a démarré aujourd’hui, à 2 semaines jour pour jour de l’Aïd-el-Adha : le traditionnel championnat de combats de moutons, qui attire chaque année de plus en plus d’adeptes en Algérie, à tel point qu’il en est aujourd’hui le deuxième sport le plus populaire. Organisé sous l’égide de la NFKC (National Fight Kebch Championship), il oppose les meilleurs caprinés du pays dans des combats violents et sans merci, à la grande joie du public.

Et la compétition risque d’être très relevée cette saison, car le tenant du titre, Attila, originaire de Tizi Ouzou et 114 kilos à la pesée remet sa ceinture en jeu.

mouton1Attila, le champion 2015

Face à lui, de jeunes challengers prêts à en découdre, comme Marley, lutteur redoutable mais atteint de toxicomanie :

mouton2Marley, le favori de cette édition

Ou bien encore Obama, un combattant très expérimenté :

mouton3Malgré les actes de racisme subis l’an passé, Obama sera bien de la partie

Sans oublier Tiger, le mouton le plus riche du circuit, grâce aux revenus publicitaires issus de son contrat avec Puma :

mouton pumaTiger, souvent accusé de s’être vendu au combat-de-mouton-business

Les règles de ce sport sont assez simples : les deux adversaires se chargent afin de s’infliger le plus de dégâts possibles. Le combat prend fin lorsque l’un des participants est KO ou bien déclare forfait (une fuite face une charge est une faute qui entraîne la disqualification). Malgré la violence des combats, les décès sont généralement assez rares, le but étant de conserver le mouton en vie au moins jusqu’au jour de l’Aïd.

Et il faut avouer qu’à ce petit jeu-là, les algériens sont les meilleurs, bien qu’il n’existe pas de compétition internationale, les rencontres amicales face à nos voisins tunisiens ou marocains tournent souvent à l’avantage des nôtres. Certains dresseurs se battent d’ailleurs pour faire reconnaître les combats de moutons comme sport olympique, comme l’explique l’un d’entre eux : « il y a bien de l’équitation aux JO, alors pourquoi pas un sport avec des moutons ? »

Quoiqu’il en soit, ces combats rameutent un monde incroyable, comme en témoigne cette vidéo de la finale du tournoi 2014 disputée devant près de 8000 personnes dans une ambiance digne d’un match de l’Équipe Nationale :

Pour ne rien rater de l’évènement, vous pouvez vous abonner à la page Facebook officielle, qui compte d’ores et déjà plus de 30 000 abonnés : Combat De Mouton 2016 !




Réagir à cet article

Votre adresse email ne sera pas publiée sur le site.